12 octobre 2020

Conférence à l'Institut Universitaire Rachi de Troyes

Le conjugal à hauteur d'enfant : représentation du couple parental chez l'enfant.

Par Brigitte Culioli, psychanalyste

 

La psychanalyse s’intéresse d’abord à la vie psychique de l’individu y compris quand il s’agit de celle de ses parents, indépendamment l’un de l’autre. Elle prend plus rarement en compte le rôle du couple. Or, la place du père est corrélée à l’importance qu’il a pour la mère en tant qu’être de chair, compagnon de vie, mais aussi en tant que personnage symbolique. La mère, qui conçoit et porte son bébé dans son corps, lui donne naissance à l’issue du travail de gestation, a une relation plus immédiate à l’enfant. La mère est première, le père est second (à l’échelle de l’histoire du sujet, pas nécessairement dans l’inconscient). Le rôle du père est lié à la vie du couple. La relation au père s’inscrit dans un écart prenant appui sur la réalité du couple. Le couple et son ou ses enfants forment une famille. La famille est aujourd’hui à géométrie variable. L’enfant est la constante de la famille…c’est au niveau des parents que ça varie : couple partageant une vie commune, couple séparé, couple à distance, parent isolé, couple hétérosexuel, couple homosexuel. C’est la réalité des familles d’aujourd’hui.

2 février 2020

Conférence à l'Institut Universitaire Rachi de Troyes

"Où t’es ?, Papa, où t’es ?"

"Reconstruire le père par l’écriture."

Par Christine Salas, psychanalyste

 

Lorsque notre groupe APAT a commencé à réfléchir sur le thème retenu cette année : le père, en entendant les questions qui se posaient sur les mutations et évolutions de la « fonction paternelle », il m’a rapidement semblé, de façon un peu intuitive au départ, que cette image du père avait également évolué dans la littérature, le théâtre ou le cinéma, le champ culturel étant le miroir de la société [ Stendhal définissait le roman comme « un miroir qu'on promène le long d'un chemin» et Balzac se disait « secrétaire de la société française».]  Les écrivains tout particulièrement, en traduisant les préoccupations d’une société ou d’individus à une époque et dans un lieu donnés, savent mieux que les psychanalystes et bien avant les psychanalystes, nous dit Freud, donner à lire la complexité du psychisme humain, les vérités inconscientes refoulées.

2 décembre 2019

Conférence à l'Institut Universitaire Rachi de Troyes

"On est plus le fils de son époque que le fils de son père". Proverbe africain

Par Marie-Pierre Simon-Koch, psychanalyste

 

Dans notre société occidentale, la figure du père a tenu une place tout à fait particulière, dans la constitution du psychisme individuel, et aussi dans la structuration de la vie sociale ; on n’a pas attendu que Freud et les psychologues nous expliquent l’importance de la place du père. Néanmoins, c’est bien Freud qui a su proposer des interprétations nouvelles de sa fonction dans la structure psychique.

28 octobre 2019

Conférence à l'Institut Universitaire Rachi de Troyes

Du mythe au complexe d’Œdipe.

Par Anne Delafosse-Bazin, psychanalyste

 

Je vais d’abord reprendre quelques aspects historiques et théoriques du complexe d’Œdipe puis essaierai par la clinique de faire entendre comment on peut y parler de la place du père. Quelle place tient le père dans l’histoire des gens

4 février 2019

Conférence à l'Institut Universitaire Rachi de Troyes

L'amour, porteur de civilisation ?

Par Marie-Pierre Simon-Koch, psychanalyste

 

Pour aborder ce soir la dimension de l’amour dans la civilisation, mais aussi du malaise dans la civilisation (titre du texte de Freud 1929), je vais commencer par vous parler d’abord de la mort.