Notre association vous informe et vous recommande les conférences régulièrement organisées par l'amicale des psychiatres privés de l'Aube et les " réunions cliniques "animées par Danièle Lévy (psychanalyste, membre du cercle freudien) et Andrée Ortéga, (psychiatre, psychanalyste)

Cette conférence s'est tenue:
le Vendredi 22 Juin à 20h 30
Hôtel Mercure , rue des bas-Trévois.

La sexualité infantile dans tous ses états.

  • Monique Tricot
  • Dany Cretin-MaÏtenaz

Elles sont psychanalystes à Dijon et membres du cercle freudien.

Manifeste pour les pratiques et les formations cliniques

La première assemblée s'est tenue à Paris le 30 Juin 2007 

Vous pouvez lire le texte du manifeste et signer la pétition en ligne sur

www.sauvons-la-clinique.org/



Communiqué


A la suite de la mobilisation à laquelle a donné lieu la pétition « Sauvons la clinique » (7563 signataires à ce jour), et la réunion du 30 juin 2007 à l’amphithéâtre Charcot (Hôpital de la Salpêtrière de Paris), le comité de coordination a poursuivi la concertation et la réflexion avec les partenaires et les représentants associatifs des praticiens signataires. Une réunion a eu lieu à Paris, le 7 octobre 2007, avec un collectif de psychiatres appartenant à plusieurs organisations professionnelles, afin d’explorer les suites à donner au mouvement. Cette réunion a fait apparaître la nécessité d’un temps de préparation par des actions communes, et par une réflexion sur le fond et sur les finalités, avant de réunir des Etats généraux de la clinique, sans quoi leur tenue pourrait être sans lendemain, comme ce fut le cas lors d’initiatives analogues.

Dans cette optique, le coordination propose l’organisation d’une réunion publique dimanche 10 février 2008, dont le thème est "Qu’entendons-nous par clinique ?".

Sur le front de l’université, les signes tangibles indiquant la volonté de détruire à la source, les formations en psychopathologie clinique ne cessent d’affluer, et confirment les prévisions pessimistes de la pétition : nomination massive d’experts connus pour leur hostilité à la psychopathologie clinique à l’AERES (Agence de l’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur), à la DES (Direction de l’Enseignement Supérieur), absence de cliniciens dans les nominations au CNU (Conseil National des Universités), disqualification des équipes sur lesquelles s’appuient la recherche et la formation des psychologues cliniciens en psychopathologie et psychanalyse à Lyon, à Poitiers, à Rennes, à Paris X, tentatives de reconfiguration des formations à nos dépens à Aix-Marseille.

La situation est si grave que le SIUEERPP (qui, rappelons-le regroupe plus de 180 enseignants de psychopathologie clinique) a demandé audience à Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche (Ci-joint la lettre), un mois après, sa réponse est qu’il ne lui est pas possible "de donner une réponse favorable dans un délai raisonnable".

Nous n’avons plus d’autre choix que de mener une bataille vitale face à la volonté de destruction et à l’arrogance. Aussi, nous vous invitons à faire circuler ce communiqué et à amplifier les signatures de la pétition : « Sauvons la clinique ».

http://www.sauvons-la-clinique.org/

Paris, le 19 novembre 2007

Alain Abelhauser, Fethi Benslama, Roland Gori